Consentement éclairé sur le toucher-contact en séance

« Action de donner son accord à une action, à un projet, acquiescement, approbation, assentiment ». (Larousse)

Lors de ma pratique en cabinet, j’ai observé qu’il n’est pas simple de se positionner par rapport à cette question. Souvent les personnes sont surprises que la question même soit posée  …. J’ai rencontré des femmes, des hommes, qui ne se sentaient pas la possibilité ni la légitimité (c’est vous qui savez …) de refuser un toucher en particulier dans une situation d’autorité, ou quand l’autre est perçu comme un(e) sachant. Cela me motive tous les jours à éclairer, préserver, encourager et rappeler que vous avez le choix.

Lors de séances avec un professionnel de l’accompagnement en hypnose ou en thérapie psychocorporelle, il peut y avoir des moments de contact : qui peuvent être se serrer la main lors d’un bonjour, un contact sur l’épaule ou  sur un bras lors d’une séance d’hypnose ou de touchers cadrés par des protocoles spécifiques de massage (shiatsu, californien, réflexologie plantaire, relaxation coréenne) dans une séance de somatothérapie.

Lors des séances, ce sont des propositions que chacun a non seulement le droit et peut librement accepter ou refuser. C’est le moment où il est primordial de parler du consentement et de promouvoir une « culture du consentement » (Amnesty International).  Effectivement, il faut en parler pour pouvoir clarifier, éclairer, et cela s’apprend. Donner son consentement ou ne pas le donner pré-suppose plusieurs étapes.

Les étapes du consentement

Pour le demander, le donner ou ne pas le donner

Le consentement ne pré-suppose pas un oui

IL FAUT DEMANDER LA PERMISSION

  • Être Éclairé

  • Être Spécifique

  • Être bénéfique pour la personne

  • Être Réversible

  • Être donné librement

  • Être Enthousiaste

Laurence Finnerty Image illustre oui non consentement

Image par Tumisu de Pixabay

C’est à dire ?

Dans le cadre de l’hypnose, je propose parfois un contact sur le bras, sur l’épaule, je l’explique en amont et je demande une autorisation. S’il y a un doute, c’est non !

Dans le cadre d’une thérapie psychocorporelle, je propose plusieurs techniques de massages ou touchers-contacts. Je présente chacune des techniques afin de décrire la manière de masser, les parties du corps auxquelles le massage s’adresse et l’utilité de cette technique  : massage habillé par vibration, massage habillé avec appui des mains sur le dos, les jambes, les bras, la tête, massage à l’huile,  pour une détente, soulager des tensions, etc. Le toucher-massage est un formidable outil de relaxation, ré-appropriation corporelle, réparation si et seulement si il est entièrement à l’écoute, respectueux et au service de la personne.

Être spécifique demande à ce que le contact, la technique ou le protocole soit expliqué clairement, de manière compréhensible et répondre aux questions posées. Par exemple, je propose de masser le dos avec de l’huile et laisser la personne sentir si cette proposition résonne juste pour elle, ou au contraire la gêne, ou ne lui convient pas ce qui est alors un non.

Il sert à quelque chose, sinon il n’est pas utile. La proposition que le thérapeute, l’accompagnant fait doit être entièrement au service de la personne et utile pour elle et ce pour quoi elle vient. En aucun cas, aucun toucher ou contact ne vient se servir chez l’autre. Il n’y a pas de passage à l’acte, il n’y a pas de relation en dehors du cadre thérapeutique.

A tout moment un stop, un non peut être posé. Parce que l’expérience est intense, ou difficile, parce que cela ramène des souvenirs ou qu’il y a besoin de temps de parole, d’expression, d’intégration. Quelque que soit la raison : l’on s’arrête dès que la personne exprime un doute ou un non.

Librement comprend qu’il n’y a aucune pression de l’accompagnant Au contraire ! Il est essentiel que la personne accompagnée (patient, client selon les cas) apprenne, sache et sente que sa réponse quelle qu’elle soit est permise, autorisée, libre, encouragée et éclairée. Qu’il ou elle sache qu’il-elle peut prendre le temps de sentir ce qui est juste pour il-elle ! Si dans le ressenti ça dit non alors ça dit non !

Cela pré-suppose que si c’est oui cela soit une véritable oui. Pas pour faire plaisir à votre thérapeute ou la/le satisfaire, mais parce à l’intérieur de vous, le oui résonne juste.

Le mot de la fin

Ces clarifications et étapes se jouent dans de nombreuses situations de la vie :  amoureuse, amicale, familiale ou professionnelle. Vous seuls pouvez autoriser que l’on vous touche ou non.

C’est votre corps et votre vie.

Vous avez des questions : pour en savoir +

Laurence Finnerty
Hypnose & Somatothérapie

Hypnose – Thérapie Psychocorporelle Gattières

Appeler
Prendre RDV